Marie Darrieussecq, marraine de la 7e édition des Nuits de la lecture

Marie Darrieussecq est écrivaine et traductrice. Elle a été révélée au public dès la sortie de son premier roman Truismes (POL, 1996), véritable phénomène de librairie au succès fulgurant (plus d’1 million d’exemplaires vendus, traduit en 40 langues). Elle a depuis publié plus d’une quarantaine d’ouvrages : romans, recueil de nouvelles, essai, biographies, traductions, pièces de théâtre, romans jeunesse…  En 2013, Marie Darrieussecq reçoit le prix Médicis et le Prix des Prix pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes (POL, 2013).

Son dernier roman, Pas dormir (POL, 2019), est un récit intimiste autour de l’insomnie, aboutissement de vingt ans de voyage et de panique dans la littérature et dans les nuits. Elle y invoque un panthéon d’écrivains-insomniaques : Virginia Woolf, André Gide, Pavese, Sylvia Plath, Susan Sontag, Franz Kafka, Dostoïevski, Haruki Murakami, Aimé Césaire,  Borges…

 

© Charles Freger - POL

 

Pour en savoir plus sur son engagement en tant que marraine de cette 7e édition ainsi que sur son rapport à la lecture, la nuit et la peur, découvrez sans attendre son interview en vidéo dont est extraite la citation que voici.

Marie Darrieusecq © Charles Freger - POL
Texte

La nuit, je veux qu’on me raconte des histoires ! Je pense que la lecture est un cadeau et je vais essayer de le transmettre. Je suis une grande lectrice, boulimique, pathologique, hystérique, joyeuse aussi. J’adore les livres qui font peur et je n’ai rien trouvé de mieux pour mes insomnies que de lire la nuit. C’est délicieux d’avoir peur quand on est bien au chaud dans son lit.